15 jours pour découvrir le sud du Japon

Au rayon de mes voyages de rêve se trouve le Japon, et certainement en tête de gondole ! Au pays du Soleil Levant, tout me parle : les paysages, la culture, la cuisine… sont comme autant d’invitations à la contemplation et à la sérénité. Le sud du Japon, en particulier, montre un visage traditionnel et préservé que j’aimerais vraiment visiter. Je vous emmène ?

Le Chugoku : le pays du milieu

L’archipel japonais est composé de nombreuses îles ; si on ne compte que celles mesurant plus de 100 m2, on n’en dénombre pas moins de 6 852 ! L’île principale, sur laquelle se trouve Tokyo, c’est Honshu (littéralement « province principale »). Et la région située à l’ouest de Honshu, c’est le Chugoku. Il propose quantité de chose à voir et constitue une bonne transition entre le Kansai (où se trouve Tokyo) et Kyushu (l’île « principale » la plus méridionale). Comme il est également très proche de l’île de Shikoku, il jouit d’une position centrale, idéale pour visiter le sud du Japon. D’ailleurs, Chugoku signifie littéralement le Pays du Milieu.
La première attraction du Chugoku est bien évidemment Hiroshima. La ville martyre de la 2nde Guerre Mondiale a su se reconstruire pour proposer aux visiteurs à la fois un témoignage de l’horreur et une réflexion sur la paix. Une visite au Dôme de Genbaku (ou Mémorial pour la Paix) s’impose donc. Par ailleurs, des villes comme Okayama ou Kurashiki regorgent de jardins, de châteaux et de temples, témoins d’un passé prospère et culturellement riche.

Kyushu, l’île du sud du japon

Un climat subtropical agréable, des habitants très accueillants, des volcans actifs, des parcs nationaux préservés… La plus méridionale des 4 îles principales de l’archipel a de quoi ravir les visiteurs. Au programme, détente, spiritualité et gastronomie, avec :

  • Un bain dans l’un des onsen (source d’eau chaude volcanique) de Beppu. Attention, les Japonais sont très à l’aise avec la nudité aux bains. Assurez-vous de l’être aussi, les maillots ne sont pas acceptés !
  • Toujours à Beppu, il ne faut pas rater la visite des 9 enfers, des onsen trop chauds pour s’y baigner mais tout à fait spectaculaires.
  • Une visite du parc national Kirishima-Yaku, se perdre parmi les azalées et se régaler des panoramas sublimes.
  • Ne pas oublier de goûter au shoshu, un alcool de patate douce emblématique de la région, qui se sirote dans une tasse réchauffée dans les braises.

yakushima_forest

S’il vous reste un peu de temps, pourquoi ne pas vous rendre sur l’île de Yakushima, à quelques dizaines de kilomètres de Kyushu ? Recouverte en partie d’une forêt primaire, son paysage a inspiré Hayao Miyazaki pour La princesse Mononoké sorti en 1997.

Les secrets de Shikoku

La plus petite des 4 îles principales de l’archipel japonais n’est pas la plus visitée par les touristes occidentaux. Tant pis pour eux, ils ratent une perle nippone ! Rurale et préservée, l’île de Shikoku (forcément pénible à prononcer pour un Français – à chaque fois que je lui en parle Aurélie ricane bêtement !) est très populaire au Japon pour son pèlerinage des 88 temples, connu sous le nom de Hachijûhakkasho. Sur 1400 km, il permet de marcher dans les pas du sage bouddhiste Köbö Daishi et, accessoirement, de profiter de points de vues somptueux sur l’île. Pour les amateurs d’activités sportives et de nature, l’île permet de pratiquer :

  • le rafting dans les montagnes de l’intérieur
  • le surf sur la côte
  • l’observation des baleines depuis le large

Une autre excursion populaire sur l’île de Shikoku consiste à aller assister au spectacle des tourbillons géants de Naruto. A chaque marée, les courants s’engouffrent dans le détroit et forment des centaines de tourbillons de toutes tailles.

naruto

Je me rends compte que je n’ai pas parlé gastronomie… Ce sera pour une autre fois !

Sayonara !

Baptiste

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *