Voyage en Alaska : entre Fjord et glaciers !

On le surnomme le grand nord et ce n’est pas pour rien ! Avec une superficie équivalente à trois fois celle de la France, l’Alaska est le plus grand État des Etats-Unis. En outre, avec moins d’un million d’habitants, le territoire fait la part belle à la nature et aux animaux pour notre plus grand plaisir ! C’est avec un enthousiasme non dissimulé que nous nous sommes envolés vers cette contrée sauvage et solitaire à la rencontre d’une terre indomptable. On vous raconte notre échappée au grand air.

Un autre aspect de l’Amérique

Alaska signifie « grande terre » ou « continent », un nom qui prend tout son sens quand on foule cet immense territoire pour la première fois. Il est surnommé « la dernière frontière » après l’incorporation du pays aux Etats-Unis en 1959. On y voyait alors un espoir de s’enrichir grâce aux ressources naturelles comme le gravier et les rivières aurifères. Pourtant cette contrée autrefois exploitée à outrance a été préservée sur ordre du président Carter qui a mis en réserve 40 millions d’hectares de terres vierges.

C’est pour cette raison que nous pouvons aujourd’hui encore apprécier les paysages et des espèces animales variées. Nous sommes loin d’Hollywood et du rêve américain fait de gloire et de paillettes, ici la nature a le pouvoir et les habitants la respectent. Étant donné que notre point de départ était Paris nous avons fait une escale à Seattle et après plus de 16 heures de voyage, nous avons pu voir apparaître la ville d’Anchorage. Attention, pour faire un séjour en Alaska il vous faudra un passeport en cours de validité et une autorisation électronique de voyage ESTA. Pour en savoir plus, rendez-vous sur leur site http://www.lesta.fr/.

Voyage en Alaska - entre Fjord et glaciers !2

Un pays spectaculaire

Le meilleur moment pour profiter de l’Alaska, c’est l’été. Toutefois, évitez le mois de juillet pendant lequel le climat est souvent plus humide qu’en juin ou en août. Durant la journée, la température peut aisément aller jusqu’à 37° mais méfiez-vous du grand nord, les nuits restent fraîches alors pensez à emporter une petite laine ! Il y a tant de choses à voir dans cette région, malheureusement le temps passe trop vite et il nous a fallu faire des choix stratégiques. Nous avons bien sûr commencé par explorer Anchorage le temps de nous remettre du décalage horaire (10 heures de moins avec Paris).

Puis nous sommes lancés dans un road trip. Non loin de là, nous avons découvert la péninsule de Kenaï avec un paysage extraordinaire qui laisse entrevoir les glaciers. Vous devez absolument passer par le Denali National Park pour voir le Mont McKinley, le plus haut sommet d’Amérique du Nord. Vous ne vous sentirez jamais aussi petit ! Et n’oubliez pas de faire un tour par le Wrangell St. Elias National Park pour traverser des étendues presque encore intactes. Si vous voulez en apprendre davantage, consultez le site du Routard.

Voyage en Alaska - entre Fjord et glaciers !1

Une faune et une flore à couper le souffle

Les parcs nationaux sont des endroits merveilleux pour admirer la faune, nous avons pu voir des :

  • Pingouins
  • Cormorans
  • Phoques
  • Otaries
  • Marsouins
  • Baleines

Lorsque nous sommes descendus dans le sud de l’Alaska, nous sommes passés par Haines, une ville connue pour ses aigles chauves. Puis nous avons fait un arrêt à Juneau pour contempler la capitale entourée de ses glaciers. Enfin, notre périple s’est achevé en beauté par une journée de pêche à Petersburg, un village de pêcheurs où l’on peut observer les baleines à bosse. Vous ne pouvez pas passer à côté de ce paysage de carte postale, pour vous donner un avant-goût, regardez cette vidéo :