Voyage en Bulgarie, une expérience à tester au moins une fois dans sa vie

Tout le monde aime probablement aller à la découverte des nouvelles Terres et je n’ai pas hésité à jeter mon dévolu sur un voyage en Bulgarie. C’est un pays qui gagne à être connu d’autant plus qu’il propose de nombreux attraits touristiques sans compter le fait qu’il s’agisse d’une destination incontournable pour s’inspirer d’œuvre d’art.

Découvrir la Bulgarie en randonnée

Le but du voyage n’est pas seulement de se détendre, de visiter quelques ruelles ou d’apprécier de séjourner dans un magnifique hébergement. Non, c’est bien plus que ça puisqu’un voyage sans découverte c’est une perte d’argent. Quelle que soit la ville où on y met les pieds, on doit pouvoir s’imprégner de nouvelle chose. Et c’est ce que j’ai appris grâce à ce voyage en Bulgarie.

bulgarie-paysage

A dire vrai, ce n’est pas au hasard que j’ai choisi ce pays, et bien qu’il soit encore peu connu de tous, un arrêt s’impose pour admirer des paysages authentiques, le lac Bezbog ou le lac Babreka. J’ai été surtout fasciné par le fait de visiter le parc national de Rila pour découvrir le fameux cirque des sept lacs.

La Bulgarie a également d’autres facettes à nous proposer comme les stations de ski qui se trouvent à Pamporovo, à Borovetz, à Bansko. Une autre station m’a suscité une attention particulière : la station verte les Bouleaux blancs. En réalité, c’est son côté pittoresque qui m’a tant exalté, de plus, elle est idéalement située à quelques kilomètres de la ville d’Ardino.

Station de ski en Bulgarie

C’est une occasion d’escapade pour ceux qui recherchent un dépaysement total mais c’est également un point de départ pour explorer les autres contours qui mènent au fameux Pont du Diable. Rien qu’entendre nom nous donne le frisson car il s’agit d’un phénomène naturel à découvrir sans plus tarder. Mais pour apprécier encore plus mon voyage en Bulgarie, j’ai décidé de placer ma voiture dans un parking à Roissy.

La Bulgarie a aussi son propre histoire

Tout pays a son propre histoire et a chacun sa manière de la conserver. Pour Bulgarie, elle est transmise à travers des monuments historiques et culturels. En effet, le pays en compte bon nombre d’édifice religieux et des musées attrayants.

Ainsi, quelques sites ont retenu mon attention et particulièrement le monastère de Rila. Je trouve que c’est le plus beau de tous car il arrive à capter l’œil et son histoire est vieille de mille ans. Sa création remonte au  XIXe siècle et il s’apprécie par ses différents ornements. Fresque, peintures murales, icônes sont témoins de la richesse architecturale de la Bulgarie.

Une halte s’impose aussi pour apprécier le théâtre romain Plovdiv. C’est un site spectaculaire qui retrace le passage de l’empereur Trajan.  Le musée de Kocherinovo est aussi très impressionnant. Il met en honneur l’œuvre du collectionneur de voiture Bily. C’est une occasion de découvrir des véhicules d’époque ainsi que d’autres objets antiques.

Et en fin, le musée d’art à Sofia qui conserve des statues de personnages notables à l’époque de la chute du rideau de fer en passant de Lénine à Staline. Je n’aurais pas pu découvrir cette expérience si je n’avais pas stationné mon véhicule dans un parking à Roissy.

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *