Comment voyager aux Etats-Unis avec votre chien ?

La préparation d’un voyage avec un chien est encore pire qu’un séjour avec les enfants. Les obligations légales, les restrictions tout au long du parcours et les besoins de votre compagnon vous contraignent à préparer en amont toutes les étapes, sous peine d’avoir de mauvaises surprises. Voici notre liste de rappel.

Voyage et acceptation sur le territoire

Un chien est un voyageur comme un autre. Vous allez vous en rendre compte dès la réservation de l’avion… En effet, la compagnie aérienne American Airlines facture 125 dollars pour un voyage avec le chien dans un sac. Ce mode de transport est possible uniquement pour les petits chiens. Les plus gros doivent être en soute dans une cage de transport.

Les compagnies demandent souvent que vous arriviez avec 1 à 3 heures d’avance pour un chien embarquant en soute. Pour un chien dans un sac, l’embarquement se fait en même temps.

Une fois le chien dans l’avion, les obligations ne sont pas terminées. La douane américaine exige que votre chien possède une puce électronique pour qu’il soit identifiable, ainsi qu’un carnet de vaccination à jour. Si le chien semble malade, un examen par un vétérinaire peut être requis. Toutefois, cela est rare pour les vols en provenance de France. Les autorités craignent plutôt les maladies exotiques et contrôlent davantage les animaux venant d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique du Sud.

Où séjourner avec votre chien ?

Tout comme en France, la recherche d’un lieu pour dormir acceptant les chiens n’est pas toujours facile, spécialement si vous restez dans les grandes villes comme New York, Los Angeles ou Chicago. Les hôtels imposent des taxes élevées voire refusent les animaux.

Le mieux est donc de chercher votre location avant d’arriver aux Etats-Unis. Vous aurez parfois moins d’ennuis en réservant un studio auprès de particuliers avec un site comme AirBnB. Les motels sont également une bonne solution puisqu’il y a moins de surveillance de la part des établissements.

Ayez la même précaution dans le choix de vos activités. Un chien limite énormément votre champ d’action. Ne comptez pas aller voir un match des Lakers, un cinéma à Hollywood ou un musée à San Francisco en gardant votre chien. Le laisser dans votre location peut être risqué.

Le chien ne connaissant pas les lieux, il pourrait être angoissé et commettre des destructions. Pis, des dangers potentiels existent peut-être comme des produits d’entretien à sa portée, une porte qui ferme mal, etc.

Les animaux orientent souvent la thématique de votre séjour. Un road trip avec un chien est parfait. Il va adorer courir dans le parc Yosemite ou sur la plage à Santa Monica. Si vous prévoyez une activité qui lui est interdite pendant quelques heures, organisez un moment de détente pour lui aussi. Les Américains sont les champions du bien-être canin. Vous y trouvez des thalassos, des masseurs, des parcs de jeux pour animaux.

Comment le nourrir et le soigner ?

Le décalage horaire vous fatigue. Avec 6 heures de différence à l’Est et 9h à l’Ouest, votre chien en pâtit aussi. S’il a déjà une digestion compliquée avec ce changement, lui donner des croquettes nouvelles peut provoquer des diarrhées.

Regardez bien la composition de ses croquettes quotidiennes avant le départ et comparez avec les produits vendus aux USA. Si besoin, faites-les livrer sur votre lieu de séjour ou dans un point relais situé sur votre parcours.

Apportez les produits nécessaires pour lutter contre les parasites et soigner les blessures, surtout si vous prévoyez de marcher sur des lieux avec des pierres coupants comme la Death Valley.

Notez un numéro de vétérinaire sur votre lieu de séjour pour l’appeler en cas de besoin.