Tout savoir pour organiser son trek en Inde

L’Inde est aussi vaste que fascinant ! Un proverbe indien dit : « Il faut trois vies pour connaître l’Inde », et Baptiste et moi pensons que cette phrase est bien vraie ! Nous avons décidé, pour commencer, de faire un trek pour découvrir le pays dans sa réalité, au contact de la nature et des habitants. Et comme à chaque fois, c’est un immense plaisir de partager nos expériences avec vous en espérant que cela vous inspire pour vos prochaines expéditions.

Inde du Nord : paradis des trekkeurs

Il y en a certainement d’autres, mais nous nous sommes penchés spécialement sur trois parcours au moment de choisir notre trek :

  • Ladakh, dont le point de départ est Leh, sa plus grande ville. Les découvertes commencent aux alentours avec notamment les monastères de Spitok et de Thiksey. Le trek proprement dit débute par les gompas de la vallée d’Alchi, puis à Likir, jusqu’à Lamayuru. Un trek à Ladakh dure au moins une semaine.
  • Zanzkar, un prolongement du trek de Ladakh. Le départ peut se faire depuis Lamayuru ou sinon à partir de Leh pour ceux qui ne souhaitent pas faire le circuit précédent. Zanzkar étant plus reculé, le niveau physique requis est supérieur. Concernant les étapes incontournables, je pourrais citer les vallées du Cachemire, les cascades de Khyupa La sans oublier les montagnes, gorges et rivière etc.
  • Himachal Pradesh, une zone de moyenne et haute montagne très appréciée des trekkeurs grâce à la diversité des reliefs et des paysages. Elle est située dans le nord-ouest de l’Inde et entourée par le Tibet et d’autres états indiens. Cette partie abrite de nombreux sites naturels, vestiges historiques et villages typiques. Voici quelques étapes clés : les Chutes de Rahal, le Château de Naggar-Interiores, la Vallée de la Spiti, le village de Bhagsu.

Tout savoir pour organiser son trek en Inde

La vallée Zanzkar

Transhimalayenne : entre Himachal Pradesh et Ladakh

Après réflexion, nous avons opté pour la transhimalayenne, un parcours sinueux reliant Himachal Pradesh  et Ladakh. En quinze jours, nous avons traversé des lieux incroyables entre les paysages désertiques et les vallées et plaines verdoyantes. Plus on monte en altitude, plus la proximité avec les moines tibétains est grande parce qu’ils occupent aussi ces lieux !

Sinon, le cœur du trek se trouve à mon sens sur la route pour aller jusqu’à Ladakh. Pour la petite histoire, elle n’est ouverte que pendant les trois mois d’été et il faut être bien acclimaté parce que c’est en très haute altitude. Et puis quand on arrive à Ladakh, c’est impressionnant de beauté grâce à de véritables spectacles pour les yeux :

  • Des plateaux d’une apparence lunaire
  • Le lac Tso Khar
  • La rencontre avec des nomades
  • Le lac Tso Moriri
  • Le fleuve Indus (d’où vient le mot « Inde » d’ailleurs)

Regardez comme c’est beau ! On a eu le souffle coupé, face à autant de splendeur !

Tout savoir pour organiser son trek en Inde

Trek seul ou avec une agence ?

En général, on aime découvrir les destinations au feeling, sans les contraintes d’horaires et de vie de groupe. Mais pour un premier trek dans cette région, on nous a vivement conseillé de partir avec une agence locale.

On a pu choisir les services à inclure et on ne regrette pas du tout d’avoir pris un cuisinier, un muletier (la personne chargée de diriger l’âne qui porte les bagages) et un guide évidemment. Ce dernier nous trouvait facilement les endroits pour camper, des endroits qu’on n’aurait certainement pas trouvés seuls. Certains parcours – comme celui entre Padum et Lamayaru – disposent de petites gargotes et d’options d’hébergement, mais il ne faut pas trop compter dessus, on ne sait jamais.

Tout savoir pour organiser son trek en Inde

Sinon, il faut anticiper les éventuels pépins et emmener toutes les petites choses auxquelles on ne pense pas forcément. Nous avons par exemple bien fait d’emmener des cachets de Micropur pour purifier l’eau. Je suis aussi tombée sur cette publication qui me semble donner une explication très complète de ce que tout bon trekkeur se doit d’avoir dans son sac !

Notre voyage s’est très bien passé en tout cas et on va repartir en Inde pour faire le sud parce que l’appel du Kerala est très fort 😉

On s’y donne rendez-vous ?

Aurélie

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *