Notre séjour ensoleillé à l’Ile Maurice

Comme j’ai pu le dire déjà, Baptiste adore les îles tropicales. C’est donc lui qui a eu l’idée de découvrir l’île Maurice, ce pays qui figure dans le top 10 des plus belles îles du monde. C’est une toute petite île (2000m², c’est tout !) avec des plages magnifiques, en plus elle est très charmante et elle a une population multiculturelle. Je vous fais le topo sur ce qu’on a pu y découvrir !

Un peu d’histoire

On pense souvent que l’Ile Maurice est un DOM/TOM, mais ce n’en est pas un ! Cela agace pas mal les Mauriciens qu’on fasse cette erreur d’ailleurs, je vous le dis, ils sont fiers d’être un pays indépendant. C’était en fait une colonie française seulement jusqu’en 1810. A partir de cette date et jusqu’en 1968, l’île Maurice était une colonie britannique. La langue officielle du pays est donc l’anglais, mais tout le monde parle français dans la vie de tous les jours (ou le créole mauricien, le mandarin ou le hindi). Ce mélange linguistique vient du fait que des milliers de travailleurs agricoles indiens et chinois sont arrivés sur l’île au XIXème siècle.

Ce qu’il y a à voir à l’île Maurice

Bon, déjà, vous allez vouloir profiter des plages qui sont dignes des plus belles cartes postales ou fonds d’écran Windows. Le sable est fin, blanc, doux et chaud. La mer est agréablement fraîche, turquoise, et apparemment bien protégée des requins (à la différence de la Réunion) car l’île est entourée d’une barrière de corail qui permet une grande sécurité des fonds marins.

Le Nord

Nous n’y avons pas passé beaucoup de temps car notre logement se trouvait au sud de l’île (en savoir plus sur le site de l’Express Property) et il faut quand même compter deux heures de voiture pour faire toute la longueur de l’île. Nous avons adoré la ville de Grand Baie, avec les beaux voiliers dans le port, les marchands de glace et les food bike à la mauricienne où se vendent de délicieuses crêpes salées faites à base d’une pâte de lentilles, le « dholl », et garnies de toutes sortes de currys et autres plats en sauce. Demandez vos « dholl puri » sans piment, sinon vous passerez un sale quart d’heure. Ils vendent aussi des « farata » et des « pti puri », bref, je ne suis pas sûre d’avoir tout compris mais tout était délicieux.

Notre voyage ensoleillé à l'Ile Maurice

Nous avons également bien apprécié Cap Malheureux (et oui, les régions/villes/villages de cette île sont marrantes : Rivière Noire, Roches Brunes, Fond du Sac, Pamplemousse, Rosehill…), où on a eu la chance incroyable de voir depuis la plage des dauphins sauter hors de l’eau ! C’était incroyable.

Le Sud

Le Sud a l’avantage d’être l’endroit où se trouve l’aéroport, donc quand on est arrivés après 11 heures de vol, on a pu arriver à notre hôtel à la Pointe d’Esny en seulement 20 minutes après avoir récupéré nos valises. Et quoi de mieux après une journée passée dans l’avion que d’enfiler son maillot de bain et se baigner dans la mer délicieusement tiède et regarder le soleil se coucher dans l’océan ! C’est le paradis, je vous dis !

Allez, je vous mets une petite photo :

Notre voyage ensoleillé à l'Ile Maurice

Le marché de Mahebourg a été une agréable surprise : on y achète des épices pour trois fois rien, des vêtements, des spécialités locales comme les « gâteaux piment » et on baigne dans l’ambiance d’un village de pêcheurs. Il ne faut pas hésiter à marchander, les prix peuvent beaucoup baisser si on insiste un peu.

Voilà, la vie avance doucement à l’île Maurice et ça nous a beaucoup plu, même si on pense tout de même préférer la rapidité de notre train de vie parisien ! Bref, c’était un séjour vraiment génial, je vous le conseille vivement ! Et voici quelques idées de quoi faire à l’île Maurice.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Aurélie