Les étapes incontournables pour créer une agence de voyages

Je pense que presque tout le monde rêve d’exercer une activité lucrative dans la vie. C’est pourquoi les personnes physiques sont de plus en plus nombreuses à vouloir ouvrir une agence de voyages. Bien entendu, il faut avoir l’état d’esprit d’un bon entrepreneur ou d’un homme d’affaires pour atteindre ce but. Dans cet article, nous allons découvrir les étapes incontournables de la création d’une agence de voyages. 

Ouvrir une agence de voyages : les conditions à respecter et les démarches à suivre

Nous savons très bien que les agences de voyages sont tellement nombreuses qu’il devient de plus en plus difficile de s’imposer face à la concurrence. Et pourtant, nous sommes toujours déterminés à aller jusqu’au bout. Il faut toutefois retenir que Rome ne s’est pas faite en un jour. La bonne nouvelle c’est qu’il est possible de lancer sa propre agence de voyages sans diplôme. Depuis 2015, toute personne physique qui ambitionne de devenir le directeur/propriétaire d’une agence de voyages n’est plus obligée de décrocher un BTS ou une licence en tourisme pour réaliser son rêve le plus cher. En revanche, il est obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile (RCP) pour ouvrir une agence de voyages. L’immatriculation au Registre des opérateurs de voyage et de séjours est aussi une étape indispensable que tous les agents de voyage doivent effectuer pour pouvoir exercer leur activité en France. Celle-ci devra être renouvelée tous les trois ans.

Quoi qu’il en soit, si j’étais l’entrepreneur qui souhaite lancer une agence de voyages, je dois souscrire une garantie financière auprès d’un organisme habilité (une banque, une compagnie d’assurance, APST, etc.) afin de garantir le remboursement des fonds reçus au titre des forfaits touristiques et des services de voyage proposé en cas de cessation de l’activité de mon agence de voyages, par exemple. Le montant de cette garantie est fixé à 200 000 € (minimum), qui varie en fonction du volume de chiffres d’affaires de l’année précédente et selon les produits commercialisés. Avant de déposer mon dossier auprès d’un organisme, je dois, bien évidemment, établir un plan de financement et un business plan détaillé.

Qu’en est-il du K-bis (la carte d’identité de l’entreprise) ?

J’ai pris la décision de lancer ma propre agence de voyages sur internet, car j’ai vu que cette activité rapporte beaucoup d’argent, surtout pendant les périodes de vacances. Et pourtant, je dois obtenir un K-bis pour pouvoir atteindre mon objectif sans rencontrer de problèmes particuliers. Il s’agit, en clair, d’un document administratif officiel prouvant l’existence juridique d’une entreprise immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Les extraits K-bis sont envoyés obligatoirement au créateur d’entreprise (futur directeur de l’agence de voyages) suite à l’immatriculation au RCS. Je peux d’ailleurs opter pour une obtention rapide de ce justificatif (K-bis provisoire 48 heures) si je le souhaite. Pour ce faire, je dois déposer l’immatriculation directement au greffe du tribunal de commerce (GTC).

D’un point de vue juridique, une agence de voyages est une société qui commercialise des solutions de voyages, des forfaits touristiques ainsi que des services destinés aux vacanciers (hébergement, transport, location de véhicule, etc.). En clair, si je souhaite monter mon affaire et me lancer dans l’aventure, je suis obligé d’inscrire mon entreprise au Registre du Commerce. Bien entendu, c’est à ce moment précis que je dois choisir un statut juridique pour ma société (entreprise individuelle, EIRL, micro-entrepreneur, EURL, SASU, SARL, SA, SAS, SCS, SCA, SNC, SE, SCOP, SCIC, SCM, SCP, SELARL, SEP, SCEA, EARL, GAEC). Après cela, il ne reste plus qu’à faire une analyse du marché local avant de se lancer.

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *