Week-end romantique à Bruges : love, etc.

Pour la St Valentin, Aurélie m’a surpris avec un week-end romantique à Bruges. Surpris, c’est bien le mot. Je venais de regarder Bons Baisers de Bruges, un film dans lequel Colin Farell (hilarant, pour une fois) en planque à Bruges après un meurtre, tourne comme un lion en cage, maudissant la ville , ses pavés mouillés, son brouillard déprimant… Bref, j’avais des a priori sur Bruges. Je vais vous raconter comment la belle Flamande a faire sortir le French lover qui est en moi.

 

Pourquoi Bruges est romantique ?

Eh oui, c’est LA question que vous vous posez sûrement. Alors voilà le topo :

  • A Bruges, il y a des canaux. Comme à Venise. Et en matière de romantisme, les canaux, ça se pose là.
  • A Bruges, il fait bon flâner, déambuler main dans la main avec sa bien-aimée.
  • A Bruges, il y a le Minnewater Park, un parc particulièrement propice à la déclamation de poèmes. Avec en prime, le lac d’Amour sur lequel vous pouvez faire un tour en barque parmi les cygnes (emblèmes de la ville). C’est pas du romantisme à l’état pur, ça ?

Les canaux de Bruges
Les canaux de Bruges

Il y a encore mille petites choses qui font de Bruges un haut lieu du romantisme. Le centre-ville et ses immeubles du XVe siècle vous plongent dans une atmosphère pittoresque et hors du temps. Il y a un excellent musée de peinture flamande (of course) et d’adorables églises qui donnent des envies d’union sacrée.



 

Week-end romantique à Bruges : des hôtels de charme

Bien sûr, nous n’avons pas fait 50 hôtels dans le week-end, juste un seul. Mais d’après ce que j’ai pu voir, la ville compte quelques petites adresses confidentielles et charmantes.

Nous avons séjourné à l’Hôtel de Castilion, en plein cœur de la ville. Le bâtiment est un ancien palais épiscopal, au pied de la cathédrale. Et comme dehors, il faisait plutôt frisquet (mois de février oblige), tout nous incitait à rester sous la couette.

Autant il y a certaines villes où dépenser de l’argent dans une belle chambre peu s’avérer un peu vain (je pense à Madrid ou à Berlin, les grandes fêtardes), autant à Bruges, ça vaut vraiment le coup.

Mais ce n’est pas pour autant que la vie nocturne est inintéressante, à Bruges. Au contraire, c’est l’occasion de fréquenter de super bars à bières, comme on en a si peu chez nous. Mon top 3 (oui, on en a fait plus que 3!) :

Allez au Trappiste, ne serait-ce que pour le lieu.
Allez au Trappiste, ne serait-ce que pour le lieu.

  • Le trappiste : à faire pour le cadre (sous les voûtes d’une cave en brique), le choix et les prix imbattables
  • Le 2be Beer : pour son incroyable mur de bières
  • Le Café Rose Red : pour son ambiance chaleureuse… et romantique !



 

Le paradis des amoureux… du chocolat !

C’est un point non négligeable de l’attrait romantique de Bruges : le savoir-faire de ses maîtres chocolatiers (merci Lindt). Depuis le XVIe siècle, ils gardent jalousement leurs recettes et tour de main pour que la ville reste à la hauteur de son statut de capitale européenne (voire mondiale) du chocolat.

Pour en profiter pleinement, ne faites pas l’impasse sur le musée du chocolat brugeois. Baptisé Choco Story, il vous fait revisiter toute l’histoire du cacao depuis les Mayas. Il vous dévoile aussi toutes les étapes de fabrication des différents bonbons au chocolat : pralines, truffes, etc.

Par ailleurs, n’hésitez pas à vous faire vos propres dégustations :  le centre de Bruges regorge de chocolatiers indépendants (je n’ai rien contre Jeff de Bruges, mais autant goûter des choses qui n’existent pas en France, non ?).

The Chocolate Line, pour les vrais accros au cacao
The Chocolate Line, pour les vrais accros au cacao

Le coup de cœur des coups de cœurs ? L’incontournable boutique Chocolate Line, dont le patron a inventé un chocolate shooter qui permet de snifer le cacao. Complètement barré, non ?

Maintenant que vous savez que la capitale du romantisme n’est pas en France mais en Belgique, il ne vous reste plus qu’à y faire un petit tour !

Bon voyage,

Baptiste

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *