Visiter Bali : tout savoir sur les secrets de l’île paradisiaque !

Située dans l’archipel Indonésien, Bali est l’une des îles les plus prisées. Elle est donc très touristique mais vous pouvez tout à fait échapper au tourisme de masse. Nous, on l’a fait et on vous dit comment ! Départ immédiat pour un paradis de sable blanc et de paysages extraordinaires où l’on trouve bien plus que des jolies plages.

Bali : le paradis de l’eau

Avec une superficie moyenne de 5 661 km2 et une population de près de 4 millions d’habitants, l’île de Bali fait partie de la province de l’Indonésie. Nous sommes arrivés à Denpasar, sa capitale. Pour notre première visite, nous nous sommes rendus sur le site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO : le paysage culturel de la province de Bali. On parle ici du système des subak (système d’irrigation traditionnel pour les rizières), représentation vivante de la philosophie du Tri Hita Karana. C’est l’un des lieux les plus célèbres de l’île.

Visiter Bali, tout savoir sur les secrets de l’île paradisiaque !3

Le Tri Hita Karana symbolise une relation équilibrée entre l’esprit, le monde humain et la nature. C’est en effet une partie importante de l’île puisque le système des subak alimente cinq rizières en terrasses et des temples d’eau étalés sur 19 500 hectares. Cette installation coopérative permet de faciliter la gestion de l’eau à l’aide de canaux et de barrages depuis le IXe siècle. Cet endroit nous a émerveillé, tout est vert et frais. C’est une source de vie à l’état pur. Vous ne pouvez pas passer à côté de ça ! Pour plus d’informations sur cet endroit, consultez le site de l’UNESCO.

Visiter Bali : une île aux nombreux charmes

Bien que Bali fasse partie du premier pays musulman du monde, la population est encore majoritairement hindouiste (à 95 %). Cette religion influence tous les aspects de la vie courante. Bali a d’ailleurs été surnommée « l’île des dieux ». On peut voir des manifestations de cette culture à tous les coins de rues. Voici quelques images d’une danse traditionnelle de Bali, c’est plus impressionnant en vrai mais ça vaut le coup d’oeil :

Il n’y a pas beaucoup de musées mais la rue est un reflet vivant de la culture Balinaise. Nous avons donc arpenté l’île les yeux grands ouverts. Les plages sont des nids à touristes. Nous avons préféré explorer la chaîne de volcans et les plantations de cocotiers. À noter : la cuisine est riche et simple à base de riz, de légumes, de viande et de crevettes. Nous avons été conquis par les jus de fruits frais, un vrai régal sous une telle chaleur ! Pour en savoir plus, retrouvez la page suivante.

Informations pratiques

Attention, partir à Bali demande quelques préparatifs. Vous aurez besoin d’un passeport valable plus de six mois après votre date de retour mais aussi un visa touristique que vous pouvez vous procurer dans certains aéroports de l’île (renseignez-vous à l’avance). La monnaie est la roupie indonésienne. 1 euro équivaut environ à 15 000 roupies. Et il y a plusieurs vaccins à prévoir :

  • Vaccins universels : DTCP, Hépatite B
  • Hépatite A
  • Fièvre typhoïde
  • Encéphalite japonaise (pour les séjours en zone rurale, rizières comprises)

La saison sèche est de mai à octobre, c’est le meilleur moment pour faire un séjour là-bas.  Il n’y a pas de vol direct pour Bali. Vous pouvez faire une escale à Amsterdam, Kuala Lumpur ou Bangkok. Le décalage horaire est de 6 heures en plus (7 heures, l’hiver). Pour en savoir plus, nous vous conseillons le site du Routard et son dossier très complet.

Visiter Bali, tout savoir sur les secrets de l’île paradisiaque !2

Ces dispositions peuvent paraître contraignantes pour des vacances mais Bali est une destination qui vaut bien quelques sacrifices alors n’hésitez pas à sauter le pas! Nous on en garde un souvenir merveilleux.

À bientôt pour d’autres aventures,

Aurélie et Baptiste

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *