Indispensable : la trousse à pharmacie de voyage

Après être revenue de Thaïlande, Aurélie a eu une super idée d’article : la trousse à pharmacie idéale en vacances ! En effet, durant nos nombreux voyages, nous avons régulièrement besoin de soins d’urgence.

Même si ce ne sont que de petits bobos, plus vite on les soulage, plus on profite de son séjour. Et n’est-ce pas le but ultime d’un globe-trotter que de passer sa vie à profiter à 100 % de son voyage ?

Qu’est-ce qu’une trousse à pharmacie de voyage ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une pochette dans laquelle sont rassemblés des produits de soins et des médicaments pour les premiers secours. Elle doit être assez petite pour pouvoir être glissée dans un sac à dos et ne pas gêner le mode de vie nomade des vacanciers.

Enfin, pour notre cas, c’est « jamais sans mon sac à dos » ! Il nous fallait donc une trousse à pharmacie d’une petite capacité et extra-plate pour la glisser entre la gourde et la poche avec nos papiers importants.

Pour ne pas se la faire confisquer à l’aéroport, veillez à respecter les consignes de sécurité de l’aéroport. C’est-à-dire que les contenants liquides ne doivent pas dépasser les 100 ml et ils doivent être emballés dans un sac en plastique hermétique type ziplock.

Pensez également, pas comme Aurélie, à ne pas y inclure d’objet coupant (dans son cas : un coupe-ongle), car cela peut être considéré comme un objet contondant. Il est donc systématiquement confisqué par les agents d’escales.

Pour transporter des produits plus grands, il est possible de mettre sa trousse à pharmacie avec ses bagages en soute. Cependant, il faut penser que le but est de l’avoir tout le temps sur soi ensuite, une fois arrivé à destination : il est donc préférable de miser sur de petits formats.

Il est possible de trouver des produits de soins en « format voyage » dans une pharmacie en ligne ou dans les officines physiques.

Les essentiels d’une trousse à pharmacie de voyage

Entre le soleil, les insectes, les virus, les allergies et le décalage horaire si nous devions à chaque voyage emmener un médicament ou un produit pour chacun de ces maux, notre pochette de secours ferait 10 kg. Alors nous avons longuement étudié les produits qui sont multi-usages !

Par exemple pour les petites plaies, une coupure avec une feuille ou une égratignure. Il suffit d’avoir un spray antiseptique. Aurélie a eu la bonne idée de choisir une version qui ne pique pas à base de chlorhexidine.

Pour bien désinfecter il suffit ensuite de frotter avec une compresse stérile, bien emballée dans une petite poche plate, généralement en lot de 4. Puis ensuite, il ne reste qu’à appliquer un pansement et la cicatrisation se fait proprement et rapidement.

Les médicaments à emporter en voyage

Toujours dans un esprit multi-usage (en dehors des médicaments spécifiques pour les migraines) nous avons misé sur le paracétamol et l’ibuprofène. Nous vous recommandons de les prendre sous forme de gélules, ils sont plus faciles à prendre qu’en comprimé effervescent.

En dehors des ces basiques, nous vous conseillons de prendre une crème à base d’arnica pour calmer rapidement les bosses et chocs, et éviter ainsi les hématomes. Une huile essentielle de « tea tree » peut s’avérer exceptionnelle contre les insectes volants tels que les moustiques, particulièrement affamés dans les zones tropicales !

À très bientôt pour de nouvelles aventures !

Baptiste & Aurélie

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *