Séjour en Sardaigne : coup de cœur au soleil !

Avec Aurélie, nous pensions déjà connaître un peu la Sardaigne : l’île se trouve à un jet de pierre de la Corse et on avait déjà fait un road trip sur les routes italiennes… Bref, on ne pensait pas être surpris par la petite Italie. Mais ça, c’était avant. Avant d’avoir véritablement fait un séjour en Sardaigne. On vous raconte.

La Sardaigne, un concentré d’Italie !

Nous sommes arrivés à Cagliari par avion, après un voyage de 3h30 depuis Paris, comprenant une escale à Milan.  A peine le pied posé sur le tarmac, nous nous serions crus à Naples.

Ruelles étroites aux déclinaisons ocre orangé, linge étendu aux balcons, habitants qui s’interpellent d’une fenêtre à l’autre : pas de doute, nous sommes en Italie ! Avec un petit je-ne-sais-quoi de différent. L’esprit insulaire, sûrement.

Une ruelle typique de Cagliari
Une ruelle typique de Cagliari

Nous sommes restés trois nuits dans une adorable chambre d’hôte au cœur de la vieille ville. L’idéal pour une immersion totale dans le rythme et les habitudes de la capitale sarde. La chambre, nous l’avions trouvée via ce site, qui est parfait… si on lit couramment l’italien ou l’anglais !

A propos de langues, sachez que l’Italien est la langue officielle et la plus largement utilisée, mais vous entendrez des dialectes propres à l’île :

  • le sarde
  • le gallurais
  • le sassarien

Une côte à couper le souffle !

Forcément, sur une île, la mer est omniprésente. Et quand on parle de la côte sarde, attention les yeux ! Il y en a pour tous les goûts : de la plage à farniente à la côte sauvage pour ornithologues avertis.

La Malaisie ? Non non, la Sardaigne !
La Malaisie ? Non non, la Sardaigne !

Nous sommes restés 10 jours, nous n’avons donc pas pu tout faire, mais nous avons tout de même une petite liste d’incontournables :

  • L’archipel de la Maddalena : au nord-ouest de la Sardaigne. Prenez une journée pour faire le tour de ces îles idylliques. Au départ de Palau, vous trouverez de nombreuses offres d’excursion en bateau.
  • Spiaggias di Piscinas : cachée derrière des dunes hautes de 30 mètres et accessible uniquement par une piste de terre, cette plage donne l’impression d’être seul au monde.
  • Le Cap Caccia  et son phare qui offre un panorama surprenant sur la ville d’Alghero.
  • Le Capo Faclone permet lui aussi un coup d’œil spectaculaire avec ses falaises à pic et son air sauvage.

D’une manière générale, la côte sarde cultive un goût de la dolce vita toute italienne.

Séjour en Sardaigne : ne ratez pas l’intérieur de l’île!

Si les côtes sardes sont magnifiques, votre séjour en Sardaigne ne sera pas totalement réussi si vous ne visitez pas les terres. Vous accès à une tout autre facette de l’île : son aspect agricole et nature. D’ailleurs, la Sardaigne a beaucoup développé l’agrotourisme. C’est comme ça que nous avons pu séjourner dans des fermes.

Pour 30€ la nuit, nous avons eu des chambres modestes mais propres dans des exploitations agricoles. Dépaysement et authenticité garantis. Et surtout, une rencontre avec le terroir sarde que nous n’aurions pas pu faire sur la côte.

Eh oui, car qui dit séjour à la ferme, dit en général délicieux repas typique ! Les olives sardes ont été pour moi une révélation et Aurélie a failli pleurer de joie en goutant « su porceddu », le cochon de lait rôti à la broche !

Le nuarghe, curiosité archéologique sarde
Le nuarghe, curiosité archéologique sarde

Enfin, il ne faut pas oublier de mentionner l’intérêt archéologique de l’île qui compte quelques uns des rares nuraghes en bon état de conservation. Ces tours en pierres, datant du 2e siècle avant J.C., sont, en termes d’énigme, l’équivalent des menhirs bretons. Les passionnés d’histoire ne manqueront donc pas le village de Barumini.

J’espère que cet article vous aura donné des envies de Sardaigne : ce serait tellement dommage de passer à côté de cette perle de la Méditerranée !

A bientôt,

Baptiste

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *