Petit road trip en Italie : en voiture et sans clichés

Se perdre dans les chemins toscans, goûter des vrais spaghetti del mare, errer dans des théâtres antiques en ruine… On en rêvait, on l’a enfin fait : un road trip en Italie ! Résultat : une semaine à mi-chemin entre Mange, prie, aime et Weekend à Rome. On vous dit tout.

La mythique Fiat 500
La mythique Fiat 500

L’Italie en voiture : un itinéraire bien pensé

Nous nous sommes donc donné une semaine pour réaliser notre rêve de road trip en Italie. Enfin, ce sont surtout nos patrons qui ont refusé de nous donner plus ! Entre eux et notre banquière, il y en a toujours un pour casser l’ambiance ;).

Mais revenons à nos moutons : quel est le meilleur itinéraire pour un séjour d’une semaine ? Nous, nous avons choisi le suivant :

  • Atterrissage à Rome où nous avons loué notre bagnole de fortune (une Fiat, évidemment)
  • De Rome, nous avons roulé jusqu’à Naples (ah, la côte amalfitaine !)
  • Puis nous sommes remontés vers l’Aquila (qui porte encore les stigmates du séisme de 2009)
  • Ensuite direction Florence (où nous nous sommes rassasiés d’œuvres d’art)
    Pour finir à Milan où nous avons rendu notre Fiat et repris l’avion
Les fameux citrons de la côte amalfitaine... Un délice !
Les fameux citrons de la côte amalfitaine… Un délice !

Ce qui nous fait donc 5 villes en 7 jours. C’est assez speed, je vous l’accorde, mais nous avons couvert une large partie du territoire. Et puis, le but d’un road trip, c’est quand-même de faire de la route, non ?

Nous avons privilégié les routes secondaires pour éviter les péages, bien sûr, mais aussi pour voir du paysage et être au plus près des petites trattorias, profiter des saveurs locales…

Les fesses de David, un incontournable.
Les fesses de David, un incontournable.

Notre coup de cœur ? Florence, sans hésiter. Un musée à ciel ouvert et des petites rues qui donnent envie de passer la journée à musarder. Mention spéciale aux fesses du David de Michel-Ange. Même Baptiste, qui n’est pas le plus grand spécialiste des popotins masculins, a bien dû en reconnaître la perfection !

Quelques nuits au Paradis !

Evidemment, l’Italie n’est pas la destination la moins chère en termes d’hôtellerie. Heureusement, nous ne sommes pas à court d’idées et l’Italie n’est pas à court de monastères. Nous avons donc séjourné dans différents édifices religieux et, à notre plus grande surprise, nous avons a-do-ré ! En particulier la pension des Sœurs de St Joseph de Cluny, à Rome et la Casa Santo Nome di Gesù, un palais florentin du 15e siècle.

 

Un monastère... de quoi passer des nuits divines !
Un monastère… de quoi passer des nuits divines !

Ce n’est pourtant pas un hébergement classique et il faut bien avoir conscience de certaines choses avant de sauter le pas :

  • Hébergement déconseillé aux marmottes : les matines sonnent dès l’aube et il est de bon ton de quitter sa chambre pour 9h au plus tard.
  • Hébergement déconseillé aux fêtards : la plupart des couvents et monastères exigent un silence absolu à partir de 22h (y compris pour ce qui est des déplacements dans les parties communes).
  • Il n’est pas obligatoire pour les couples hétéros d’être mariés. Par contre, la position de l’Eglise sur l’homosexualité fait qu’il est compliqué pour un couple homo de trouver un hébergement en couvent ou monastère.

Pour le reste, ce type d’hébergement est parfait pour les road trips : on y dort très bien donc on est frais et dispo pour reprendre le volant le lendemain. Et puis, c’est très dépaysant et ça donne une véritable dimension spirituelle au voyage. Même si personne ne vous oblige à aller à l’office !

Enfin, avant de prendre la route, voici un pêle-mêle des choses à faire ou à ne pas faire, croyez-en notre expérience.

  • Guettez les stations service devant lesquelles la file d’attente est plus longue : ce sont les moins chères.
  • Soyez ultra attentif aux motos : elles sont beaucoup plus nombreuses que par chez nous et provoquent quelques frayeurs.
  • D’une manière générale, attendez-vous à croiser pas mal de chauffards : les Italiens semblent ne pas vouloir lutter contre cette idée reçue.
  • Si vous êtes perdu, surtout demandez votre chemin : les Italiens sont accueillants, chaleureux, serviables… Ce serait dommage de visiter lItalie sans rencontrer ses habitants !

Comme nous avons décidé de vous épargner les clichés de tout bon road trip en Italie, nous passerons sous silence nos orgies de pizzas, nos ventrées de pastas et tutti quanti !

Ciao !

Aurélie & Baptiste

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *